Des solutions pour tous


Les équipes d’EPAMARNE/EPAFRANCE sont attentives à ce que les logements proposés à Marne-la-Vallée puissent répondre aux besoins des habitants tout au long de leur vie.


© Epamarne / Architecte : Laurent Fournet / photo : Takuji Shimmura

Les familles d’aujourd’hui évoluent.

Séparation, recomposition familiale, allongement de la durée des études, vieillissement de la population, autant de tendances qui nécessitent de nouvelles propositions en matière de conception des logements.

Les établissements publics d'aménagement de Marne-la-Vallée s’attachent à préserver la variété et la qualité des programmes de logements construits sur le territoire.

Habitants et futurs habitants peuvent trouver sur place, un marché résidentiel diversifié, de l'accession haut de gamme au locatif social, en passant par le logement intermédiaire.

Certains programmes en cours d’élaboration intègrent par ailleurs des logements aux prix de vente « maîtrisés » – nettement inférieurs à ceux du marché actuel – afin d’encourager la primo-accession à la propriété à Marne-la-Vallée.

Un équilibre entre propriétaires résidents, propriétaires investisseurs et locataires est recherché à l’échelle de chaque quartier. Au total, ce sont près de 2 000 logements qui sont livrés chaque année.

De nombreuses opérations, aujourd’hui décidées par l’établissement public, en accord avec les collectivités locales, devraient ainsi être aménagées dans les prochaines années. Elles permettront la construction de près de 15 000 logements, notamment autour des futures stations du Grand Paris Express, dans les écoquartiers de Montévrain et de Bussy Saint-Georges ainsi que sur les communes du Val d’Europe, engendrant un investissement de 2 milliards d’euros.

© Epamarne / Crédit Agricole

Ces nouvelles opérations d’aménagement généralisent les exigences du développement durable – mixité sociale, mixité des usages et performances énergétiques et environnementales à la pointe des savoir-faire.

Cela induit une intensification urbaine qui favorise l’usage des transports en commun.

En pointe sur le bois

Les EPA adaptent leurs réalisations aux  nouvelles attentes des citoyens en matière de ville durable en prescrivant aux promoteurs l’utilisation d’éco-matériaux issus de filières renouvelables. En 2015, 500 des 2 350 logements engagés sont en bois. Demain, grâce aux signatures en 2015 d’un partenariat avec le FCBA et de la charte « Bois construction publique exemplaire » d’Île-de-France, les EPA développeront  la construction bois sur le territoire afin de contribuer à faire baisser les coûts de réalisation et de participer à la consolidation de la filière à l’échelle de Marne-la-Vallée. À compter de 2017, un tiers de leurs réalisations seront en ossature bois.